LA SOPHROLOGIE ET LE SPORT

La fatigue, le doute, le stress la peur limitent l’expression optimale. Tout ceci entraine un rétrécissement du champ de l’attention, une réduction de l’information traitée, une distraction par des pensées parasites ainsi que la cause de problèmes de coordination motrice, de mauvais timing ou d’impulsivité. Et contribue aux blessures dues à une tension musculaire excessive ou à un manque de concentration.

 

La pratique de la sophrologie permet d’enrayer les effets pervers du stress en la régulant.

Elle favorise la connaissance et la maîtrise du corps en développant le sens proprioceptif (capacité à sentir son corps) et le sens kinesthésiques (capacité à sentir le positionnement du corps, les mouvements et les accélérations). Le geste gagne alors en précision, et son ressenti devient plus subtil.

 

Elle permet d’approfondir la concentration. Il est alors plus facile de se sentir immergé dans l’instant présent, calé sur une trajectoire, un objectif, sans se laisser perturber par les manifestations extérieures ou par le doute.

 

Elle construit la motivation et la confiance en soi. Elle fait tomber les obstacles psychiques, les limites que nous nous mettons inconsciemment et qui nous empêchent de réussir alors que la préparation et le physique sont bons.

 

Elle permet de gérer son effort avec plus d’efficience. Le tonus des muscles qui ne servent pas est plus relaxé. L’énergie est, de même coup, réorientée vers les muscles nécessaires au mouvement.

 

Le sportif profite d’un équilibre accru quand le corps est décontracté dans l’action. La tension musculaire se limite à ce qu’elle doit être, sans les excès coûteux habituellement provoqués par le stress.

 

L’anxiété et l’émotion de la compétition peuvent être gérées. Augmentées si nécessaire pour favoriser la performance (activation) ;  diminuées si elles deviennent excessives, afin d’éviter la perte des moyens physiques (relaxation).

 

La sophrologie est aussi un moyen de mieux se connaître. D’identifier ses craintes pour ne pas être dominés par elles.

Elle peut être utilisée, parmi d’autres méthodes, dans la résolution de conflits, au sein d’une équipe ou entre l’équipe et le staff. L’énergie d’un groupe réunifié et synchronisé se dirige alors vers un objectif commun et clair, décuplant les potentialités pour l’atteindre.

L’imagination est un facteur déterminant pour développer une attitude compétitive. La sophrologie utilise notamment l’imagerie mentale pour améliorer la performance motrice et l’apprentissage du mouvement. Produire des images positives, se voir dans la peau du vainqueur...

 

Nous sommes ce que nous pensons. Avec nos pensées, nous bâtissons notre monde.

Bouddha